Vous êtes ici : Accueil > Ca se passe à Condorcet > Ça s’est passé à Condorcet ... : retrouvez ici quelques uns des évènements de (...) > 2014 / 2015 > Rencontre d’écrivain : Carole Zalberg au collège Condorcet
Publié : 12 mars 2015

Rencontre d’écrivain : Carole Zalberg au collège Condorcet



On ne rencontre pas tous les jours l’auteur du livre qu’on vient d’étudier ! Vendredi 13 février, nous avons accueilli avec plaisir Carole Zalberg, à propos de son livre Feu pour feu. Ce roman est un récit à deux voix : celle de la jeune Adama, meurtrière malgré elle, et celle de son père qui raconte leur voyage depuis l’Afrique, fuyant un génocide, jusqu’à la région parisienne.

Pour commencer, Carole Zalberg nous a dit que c’était important pour elle de rencontrer ses lecteurs et que c’est parce qu’elle aime les gens qu’elle a envie d’écrire des livres. Puis elle a eu la gentillesse de nous lire un passage de son livre.

L’histoire de Feu pour feu est due au fait que Carole Zalberg a été choquée par le fait divers qui donne naissance au personnage d’Adama (l’histoire est donc tirée d’un fait réel). Ce qui l’a inspirée, c’est aussi le drame des clandestins qui risquent leur vie pour venir en Europe. Nous avons également appris l’importance accordée au titre d’un livre et aux noms des personnages.

Elle nous a aussi parlé de son métier d’écrivain : il lui faut en général un an pour écrire un livre, et elle travaille tous les jours (ou presque) chaque phrase jusqu’à ce qu’elle soit parfaite à l’oral (elle lit à voix haute son texte et, lorsqu’elle hésite entre deux mots, choisit celui qui sonne le mieux). Nous avons aussi appris grâce à elle qu’un écrivain n’est pas très bien payé puisqu’il ne touche que 5 à 7 pourcent du prix de chaque livre. Elle a précisé qu’il n’y a pas d’études particulières à faire, même si elle était bonne élève et a commencé comme traductrice.

Une camarade a ensuite accepté de lire un passage, puis Carole Zalberg a de nouveau lu un extrait de Feu pour feu. La rencontre s’est terminée par une séance de dédicaces. Cette rencontre avec Carole Zalberg, souriante et tout à fait accessible, a été très agréable !

Les élèves de 3°9